Guérir les écrouelles… avec l’huile de cannabis, secret professionnel des rois de France ?

L”huile mystérieuse” de Judée utilisée par le clergé des premiers temps de la France monarchique (comme le relève Sismondi, par ailleurs national-socialiste (l’objet de ma thèse et d’une présentation lors d’un colloque de l’institut Mises mises.org) mais que j’utilise par convenance, dans l’Histoire de la chute de Rome) est peut-être, probablement l’huile de cannabis utilisée par Jésus et aux propriétés médicales multiples, explicatives des guérisons “miraculeuses” du Nouveau Testament. Or, les rois français sont aussi connus pour ce fameux miracle de la guérison des écrouelles, plaies purulentes au cou liées à la tuberculose.

Il se trouve que l’huile de cannabis a des propriétés efficaces en ce qui concerne ces plaies (Dahl et Frank 2011 rapportent l’usage d’une boisson à base de cannabis en Scandinavie au début du 20ème siècle et son efficacité en ce qui concerne les écrouelles, “scrofula”). L’effet anti-inflammatoire très connu du cannabis médical est sans doute une explication même si d’autres propriétés médicales entrent peut⁻être en jeu (le cannabis contient en effet naturellement des antibiotiques (source scientifique, lire aussi Esra M. M. Ali et al 2011 Chinese Medicine, et Kazhila C. Chinsembu 2016 Acta Tropica qui mentionne les propriétés antimycobactériennes naturelles de Cannabis sativa) qui pourraient peut-être être capables d’éliminer la tuberculose.

On imagine facilement un “secret de fabrication” garantissant la popularité de la monarchie près le bas peuple, transmis sûrement par le clergé en échange de services politiques. La rupture date de Louis XV en 1739, qui le premier arrêtera la cérémonie, même si Louis XVI la ressuscita (lire aussi Marc Bloch et son fameux livre Les Rois thaumaturges, qui ne fournit néanmoins pas la vraisemblable explication médicale et conclut sur l’irrationalité collective). C’est aussi très exactement en 1740 qu’Emmanuel Todd date le début de la chute des vocations cléricales en France (dans L’invention de l’Europe) et le début de la déchristianisation. Pourquoi Louis XV a-t-il, à Pâques 1739, mis fin au rituel ? Je n’ai pas de réponse et il sera probablement très difficile d’y répondre.

Advertisements