Un peu de transparence sur les tests nucléaires souterrains français ? [w/ short English summary]

[English summary at the end]

Je ne suis pas contre la bombe atomique, juste contre le mensonge et la dissimulation organisée… Beaucoup de pays, y compris l’Iran et l’Italie, ont fait des tests nucléaires souterrains, à plus de 10 km de profondeur, ces dernières années. Ces tests sont visibles par l’absence d’ondes “S” lors des détonations provoquant des séismes souvent de forte magnitude mais causant donc peu de dommages. Il est possible de creuser à grande profondeur, on le sait depuis le trou de la péninsule de Kola en Russie (plus de 10 km, officiellement reconnu, lieu même d’études scientifiques assez intéressantes).

La France pour sa part teste ses engins dans les Kerguelen.

Soulignons que l’île Kerguelen ne présente plus aucune activité volcanique depuis belle lurette. On voit en effet très bien que la distribution des séismes correspond à une activité volcanique, qui aboutirait à une distribution plus aléatoire. Il n’est pas possible d’expliquer ces séismes, qui ont une distribution tout sauf aléatoire, par des montées de magma.

novolcano-kerguelen
La dernière éruption volcanique dans les Kerguelen daterait d’il y a 26 000 ans ! – Last known eruption : unknown, evidence uncertain (source universitaire)

On reconnaît très bien la période précédent la mise en service de la Tête Nucléaire Océanique (2016) – 10 essais souterrains sur les quatre années précédant cette date, plus un autre fin 2017. Que des séismes à intervalle régulier, tous de la même magnitude ou presque, il y a quatre ans, cela ressemble bien plus à un protocole expérimental qu’à un réveil volcanique qui, de toute façon, n’est pas rapporté par les volcanologues. La formation de magma conduit à des séismes dominés par les ondes P, mais de magnitude beaucoup plus aléatoire et de profondeur plus variable. (et il est même possible de simuler ce phénomène en faisant exploser des bombes de puissance et de profondeur variables)

On remarque bien la grande période de silence sismique entre 1993 et 2013 mis à part une explosion en juillet 2007 (période de “détente” internationale). Les zones volcaniques attendues (et donc d’éventuelles chambres de magma) sont à l’extrême sud et sud-ouest (mont Ross et péninsule sud-ouest, cf. page universitaire ci-dessus) – là où évidemment l’administration prend soin de ne pas forer…

kerguelen silence
Une explosion il y a 11 ans, fort loin de la zone d’activité volcanique elle aussi, et sinon silence depuis la fin de la Guerre froide
organisation géométrique kerguelen
Rien sous le Mont Ross, et une jolie organisation quasi géométrique, presque tracée au cordeau. Toujours à peu près les mêmes profondeurs et les mêmes magnitudes (entre 4,3 et 4,9) alors que dans une zone volcanique les variations sont beaucoup plus importantes. Notons bien que je n’ai pas mis de filtre de magnitude minimale, les séismes de magnitude 2 et même encore moins puissants devraient apparaître. Mais il n’y a rien à part ces explosions… La plupart des bombes explosent le 15 mars 2014, sans doute pour faire croire à un réveil volcanique, mais les explosions ne sont pas du tout à la verticale des zones volcaniques, mais au milieu des lacs et des vallées. Surtout, ils sont bien espacés… toujours séparés d’à peu près la même distance physique, rien à voir avec l’agglutinement des phénomènes dans les zones de subduction

 

exemple Kerguelen
Que des ondes P ou presque – normalement le rapport est de 60/40 mis à part pour les tests nucléaires et la formation de magma sous les volcans en activité, les Kerguelen sont un volcan éteint depuis des lustres

On comprend que les militaires souhaitent (ce qui se comprend) ne pas mettre en service une nouvelle arme sans des essais réels, d’où un protocole de test dans les années précédant la mise en service. C’est la seule explication. Ces tirs coûtent néanmoins une somme d’argent elle aussi réelle et on peut affirmer sans hésiter que si transparence il y avait les discussions parlementaires conduiraient sans doute à un nombre de tirs plus limité et des économies sur l’argent des contribuables. Pourquoi une nouvelle tête nucléaire pour l’ASMP nouvelle génération quand les modèles actuels fonctionnent très bien ? si ce n’est pour donner du travail à quelques bureaux de fonctionnaires ?). Quand on sait que les militaires des casernements aiment à faire tourner les moteurs des camions en fin d’année pour brûler les restes de gazole et être sûrs d’avoir les mêmes allocations budgétaires l’année suivante… Pourquoi de nouvelles têtes ? Les anciennes fonctionnent très bien, ont la même puissance, la demi-vie du plutonium est de 18 000 ans (ou 24 000 ans selon les sources) et celui-ci se change de toute façon en U235 lui aussi fissile dans les bombes, il y a juste une petite perte de rendement. A l’échelle humaine une bombe a une durée de vie illimitée pourvu qu’on remplace le tritium et qu’on surveille les explosifs et l’électronique. Pourquoi toutes ces dépenses publiques inutiles si ce n’est pour faire travailler l’administration du CEA-DAM? Et à quand l’honnêteté sur les traités internationaux (moratoire sur les essais) ? “On garde le silence sur nos propres expérimentations, d’une utilité discutable vu la durée de vie des engins, et du coup on ne parle pas des essais iraniens…” (et russes, chinois)

Ceci permet aussi de mieux comprendre l’empressement d’Israël à bombarder les installations iraniennes près de sa frontière en Syrie.

****

I point out that blasts happened in the island in the exact period of the development of the “Tête Nucléaire Océanique”. Non volcanic area. (the extreme south is a bit volcanic with a few smoke, no blasts at all there, plus the blasts happened only in a very precise time which matches the development of the TNO)
My aim is not to scapegoat a single country, I have other articles on other countries, including IRAN, and THIS is perhaps the most important : I want to show that these underground tests (Iran also digs very deep) are NOT reported because other powers want to stay free to do it this way like them. So this explains why Israel has repeatedly bombed Iranian facilities near its border in Syria. And I also discuss the economic rationale behind these tests – which I criticize because there is no point in making new warheads every 20 years. The lifetime of a warhead is the lifetime of the Pu239 / U235. You just need to renew the explosives around, and survey the electronics, that’s not worth paying so much for so many underground tests.