Un candidat qui reconnaît lui-même avoir surfacturé – des économies pour la justice! (à quand la fin du financement public des campagnes ?)

La sous-facturation, en cause dans l’affaire Bygmalion ? Mais bien sûr !

A quand la fin du financement public des campagnes ? Un beau business, la politique aux frais des contribuables.

Pour rappel J.- L. Mélenchon est aussi connu pour son absentéisme systématique (et l’absence de tous ses assistants) au Parlement européen, pour lequel il fait désormais l’objet d’une enquête préliminaire. J’ai eu l’honneur d’en informer le parquet, début juillet dernier, l’ayant constaté de mes yeux pendant 5 mois de stage à quelques dizaines de mètres de son bureau bruxellois (septembre 2014 – février 2015). Rien que pendant ma période de présence, cela représente plus de 100 000 euros d’enveloppe parlementaire destinée aux assistants !

J’ai fait une interview pour le quotidien Libération, 1 heure avec un journaliste, un photographe a pris environ 200 clichés de ma petite pomme, j’ai fourni tous les documents justifiant de ma présence à proximité comme stagiaire dans un autre bureau, le sujet n’a jamais été publié, probablement parce qu’un militant contre les armes à uranium appauvri n’a pas vocation à avoir la parole dans quelque grand média que ce soit !