Gnap, gnap, une ligne de train pour ma petite province !

Ligne que personne n’utilisera une fois votée. Parce que se déclarer consommateur n’a aucun coût. Tout le monde est incité à se déclarer dans l’espoir d’inciter à la construction. Les lignes de TER circulent avec un remplissage d’en moyenne 25%. Mais on trouve régulièrement des rigolos, notamment au PCF, qui font campagne pour le train… Une voie de chemins de fer, des emplois publics pour des générations ! et de la dette puisque ces travaux jamais rentables retombent sur les contribuables.

Chaque politicien dans sa commune, dans son palais de région, peut promettre de nouvelles lignes “qui créeront de l’emploi et dynamiseront les territoires”, blablabla. Créer des emplois publics c’est créer des emplois peu productifs, des ouvriers syndiqués, c’est encourager la paresse, et la dette grandira puisque personne en réalité n’emprunte ces lignes que les présidents de région sont en général si fiers d’inaugurer. Pareil pour nombre d’infrastructures locales (un exemple par chez moi : le CICA, Centre International de Communication Avancée, à Sophia Antipolis… 100 millions d’euros le joujou)

CICA sophia.png
90 millions d’euros de perdus !

La dette publique sert les intérêts des vendeurs d’armes, des grandes entreprises liées au pouvoir qui bénéficient d’infrastructures ad-hoc, on l’utilise pour s’allier les syndicats et les petits potentats locaux qui ont leur clientèle d’électeurs à vendre au plus offrant.

A l’ère de la voiture individuelle, avec toutes les stations d’épuration dont on ne récupère pas assez les gaz, le refus des pouvoirs publics de faire connaître la facilité d’usage de l’huile végétale dans les moteurs diesel – n’importe quel moteur diesel peut en utiliser 30% au moins (infiniment meilleur pour la santé en l’absence de nanoparticules liées au forage – mais l’Etat taxe aussi l’huile, ne rêvons pas), avec les routes et la liberté absolue du transport individuel qui, eeet oui ! permet d’avoir une vie privée, contrairement aux rames de métro ! on voudrait encore faire monter les gens dans les trains ? Les conseilleurs ne sont pas les payeurs…

Commentaire supplémentaire : ce ne sont pas les émissions de CO2 qui font le réchauffement climatique mais les émissions, en général, de chaleur des industries, moteurs (ce qui inclut le nucléaire, qui perd 70% de son énergie thermique dans la nature), en période d’activité volcanique intense (les tephras retiennent la chaleur dans l’atmosphère). Démonstration facile : deux périodes de faible activité volcanique et d’industrialisation rapide, deux périodes où le CO2 augmente mais pas les températures :

carbon vs temp 19thcentury.png

carbon vs temperature
Temperatures have been amplificated to show how they do not correlate during extended periods – same for 1880 – 1909

(tournant en 1909 après l’événement de la Tunguska, l’éruption du siècle en Alaska 3 ans plus tard et le premier gros iceberg qui se détache… autre éruption très violente au Chili en 1932… et à nouveau, après la fin de la guerre qui tire également les chaleurs à la hausse, 1945-1976, période de grand calme volcanique où les températures sont restées elles aussi stables).